Le chien est le seul animal qui se doit d’être propre pour nous. Par chance, il a la particularité de pouvoir apprendre à demander la porte. Encore faut-il qu’on lui enseigne à le faire.

 

Quels avantages le chien a-t-il de demander la porte?

chiot-qui-a-fait-pipiAucun! Que le chien fasse ses besoins à l’intérieur ou à l’extérieur est aussi profitable pour lui. Si son seul but est d’uriner, il le fera à l’endroit le plus facilement accessible, c’est-à-dire l’intérieur de la maison. Même si vous le punissez (sur le fait), la punition sera associée à cet endroit précis et Max réessayera la prochaine fois ailleurs. Bonne chance pour punir tous les petits recoins de la maison. Par ailleurs, la punition a pour but d’enseigner à notre compagnon les comportements indésirables, mais en aucun cas celle-ci n’indique réellement à l’animal les comportements voulus. Ainsi, de la même manière dont on apprend à un enfant à être propre, il faudra le faire avec notre compagnon.

L’entraînement à la propreté est très facile et se fait très rapidement, à condition d’être un propriétaire constant et rigoureux. Autrement, ce sera un jeu de serpents et échelles et vous vous retrouverez probablement de nouveau à la case départ ! Heureusement pour vous, il existe une formule très simple qui vous aidera dans cette épreuve. Mais, petit conseil : n’essayez pas de brûler d’étapes !

 

 TRUC # 1

Tout d’abord, il est essentiel de savoir qu’un chiot de 5 semaines est déjà apte à comprendre le principe de la propreté. Ainsi, plus l’éducation se fait rapidement dans la vie de l’animal, plus le temps requis pour cet apprentissage sera court. Comme l’âge de l’adoption ne se fait normalement pas avant 8 semaines, dois-je vous convaincre qu’il est important de faire affaire avec un éleveur consciencieux? Il se peut que pour une raison de commodité, l’éleveur ait jugé bon de ne pas sortir les chiots à l’extérieur et de leur fournir du papier journal comme litière. Mais si vous adoptez un chiot de trois ou quatre mois qui fait toujours sur du papier, laissez-moi vous dire que vous débuterez votre entraînement avec une difficulté supplémentaire.

 

TRUC #2

Les sphincters sont des muscles qui se doivent d’être travaillés. On estime qu’avec un bon entraînement, le chiot gagne en moyenne 1 heure par mois de capacité à se retenir. Donc, un chiot de 3 mois serait capable de se retenir pour une durée approximative de 4 heures. Évidemment, la cage vous sera d’une très grande utilité, car elle permet à l’animal de faire travailler ses sphincters. Celle-ci doit être suffisamment grande pour que l’animal puisse se tenir debout et tourner sur lui-même. Si elle est trop grande, votre chiot risque d’adopter un coin de celle-ci comme apprentissage-proprete-chiot-journallitière. La cage devrait être utilisée à toutes les fois que vous ne pouvez pas surveiller votre nouveau protégé. C’est exactement quand vous regardez ailleurs ou que vous êtes occupés à faire autre chose que les accidents arrivent. Vous cuisinez, vous mangez, vous lisez, vous dormez … Max est dans sa cage ! Bien entendu, le chiot doit apprécier être dans celle-ci, parce que si ce n’est pas le cas, le stress que cela pourrait engendrer, pourrait faire en sorte qu’il élimine dans celle-ci et ce n’est pas du tout le but visé !

 

TRUC # 3

Ensuite, au moindre signe suspect, sortez avec lui à l’extérieur. Une, deux … dix… vingt fois par jour s’il le faut. À ce moment-ci de l’apprentissage, vaut mieux sortir trop souvent que de lui donner la chance de faire ses besoins à l’intérieur.

 

TRUC #4

Récompensez tout ce qui se fait à l’extérieur est aussi un atout dans l’éducation à la propreté. Ici, un « bon chien » ne suffit pas toujours. Encore trop de gens ont peur de sortir les gâteries. Cet outil très puissant augmentera sa motivation et accélèrera l’apprentissage. Max ne doit pas voir la gâterie. Au moment où celui-ci a terminé d’uriner, donnez-la-lui. Dans ce cas-ci, il est important de donner la gâterie rapidement, car si vous attendez d’être à l’intérieur, Max comprendra qu’il est récompensé pour être rentré et non pour avoir été propre.

 

TRUC #5

Vous ne voulez pas sortir parce qu’il fait trop froid? Quel drôle de hasard, Max non plus! L’hiver est souvent notre plus grand ennemi face à la propreté. Si le froid et la neige diminuent la motivation de notre animal à vouloir aller à l’extérieur, nous nous devons de réagir rapidement ! Sortez la pelle et dégagez-lui un espace adéquat à l’abri du vent. Au risque de me répéter, sortez avec lui à l’extérieur et récompensez-le !

 

TRUC #6

Respectez une routine. Essayez de sortir votre animal aux mêmes heures (du moins jusqu’à ce qu’il ait appris à demander la porte). Si la semaine vous le sortez vers 6 heures, essayez de respecter cette routine la fin de semaine aussi. Augmentez graduellement l’intervalle de temps de 15 minutes.

 

TRUC #7

Offrez-lui également des repas à heures fixes, donc pas d’accès à un repas pendant votre absence et suffisamment de temps d’exercices avant un long départ.  C’est souvent pendant ou après une période de jeu que Max s’arrêtera pour faire le fameux « pipi » que vous attendiez impatiemment ! Vous êtes pressés ? Lorsque vous serez rendus à un autre niveau d’entraînement, pourquoi ne pas lui enseigner à faire ses besoins sur commandement ?

 

TRUC #8

Apprenez-lui à demander la porte, car contrairement à la croyance populaire, le chien ne le demande pas naturellement. Peut-être que pour votre chien, tourner trois fois la tête à gauche ou bien sentir le sol est sa façon à lui de vous demander de sortir! Difficile à percevoir, j’en conviens! D’où l’importance de lui enseigner la méthode qui vous conviendra. Pourquoi ne pas lui faire sonner une cloche?

 

Mais quand est-il du « pipi pad » ?

Le-Puppy-trainer-de-Savic-e1305119375955Parmi tous les trucs mentionnés, je n’ai jamais proposé l’utilisation du « pipi pad ». La raison est bien simple, cet outil qui semble si pratique et si facile d’utilisation n’est pas recommandé dans l’apprentissage de la propreté. Pour certains, c’est l’outil parfait, jusqu’à ce que l’animal ait des problèmes de propreté. Il est déjà ardu de convaincre notre chien de faire ses besoins dans un endroit bien précis de la cour arrière, imaginez sur un papier de 24’ x 36’. Souvent, il y a énormément de confusion dans la tête de l’animal. Est-ce qu’il a bien associé la propreté au «  pipi pad » ou l’a-t-il simplement associé à l’endroit ou pire encore à la texture. Dur à dire, vous le découvrirez prochainement! De plus, dans ce contexte, les sphincters de l’animal ne sont pas non plus sollicités.
Vous voulez vous débarrasser de ce fameux piqué? N’hésitez pas, la technique est très simple! On l’enlève complètement et l’on recommence notre entraînement à partir de la case départ!

 

Et lorsque rien ne semble fonctionner ?

Avant de penser à un problème de comportement, on doit s’assurer qu’il n’y a pas de problèmes de santé sous-jacents. La diarrhée ainsi que les infections urinaires peuvent nuire à notre entraînement. Si vous avez bien suivi toutes mes recommandations et que le problème persiste, je vous recommande de faire évaluer Max par un vétérinaire. 

post_4month_pee_PhotobyFarquoisVous êtes maintenant bien outillés pour réussir l’entraînement à la propreté ! Dernier petit conseil, si vous aviez besoin d’aide ou d’explications supplémentaires, n’hésitez pas à communiquer avec moi !

 

Écrit par Sandra D-Laporte, TSA
Intervenante diplômée et spécialisée en comportement animal