Les chirurgies de routines

l’ovario-hystérectomie (stérilisation)

Cette intervention pratiquée uniquement chez les femelles se fait sous anesthésie générale. Elle consiste à retirer les deux ovaires et l’utérus de l’animal. Une fois l’animal opéré, celle-ci n’aura plus de chaleur et ne pourra plus se reproduire.

 

La castration

Cette intervention pratiquée uniquement chez les mâles se fait sous anesthésie générale. Elle consiste à retirer chirurgicalement les testicules de l’animal. Une fois l’animal opéré, celui-ci ne pourra plus se reproduire.

 

La castration d’un animal cryptorchide

Parfois, un ou les deux testicules ne migrent pas dans le scrotum. L’intervention chirurgicale pour effectuer la castration sera donc quelque peu différente, mais les résultats seront les mêmes

 

Dentisterie

Cette intervention doit être faite sous anesthésie générale. Elle consiste principalement en un examen dentaire en profondeur suivi d’un détartrage et d’un polissage des dents. Selon l’examen et le résultat des radiographies dentaires, l’extraction de certaines dents pourrait vous être proposée.

 

Le dégriffage (ce service n’est plus offert)

Bien que les études actuelles ne permettent pas de déterminer clairement l’effet du dégriffage sur le comportement félin, il est utile de savoir que des changements comportementaux peuvent survenir après l’intervention et qu’ils sont souvent difficiles à déceler. Les études ne permettent pas de déterminer l’ampleur ou l’impact de ces changements avec justesse.

Malgré notre constante préoccupation de la gestion de la douleur pendant et après cette chirurgie, nous ne pouvons assurer que l’intervention n’a pas entraîné de l’inconfort à long terme. C’est pour cette raison que nous prenons position de ne plus pratiquer cette chirurgie dans tous nos établissements.

 

Chirurgies plus spécialisées

D’autres chirurgies plus spécialisées sont également offertes dans notre établissement

  • Laparotomie
  • Cystotomie (Présence de pierres dans la vessie)
  • Chirurgie des yeux (fixation de nictitant, Énucléation)
  • Uréthroplastie (lors de blocage urinaire à répétition)
  • Amputation
  • Chirurgie orthopédique (succursale de Longueuil seulement)
  • Et encore plus selon le cas…

 

Prenez note que les cas plus lourds seront référés dans l’éventualité où cela dépasse les compétences de nos vétérinaires chirurgiens.

 

Vous avez pris rendez-vous pour une chirurgie dans notre établissement?

Lors d’une chirurgie, nous adaptons notre protocole anesthésique (choix des drogues et procédures) à la condition de santé de chaque animal. Le suivi anesthésique est fait à l’aide de divers appareils de monitoring afin de vérifier en tout temps la saturation en oxygène, la fréquence cardiaque et respiratoire, la pression sanguine et la température corporelle de votre compagnon.

Nous portons également une attention particulière à la gestion de la douleur pendant et après la procédure anesthésique. .

Afin de rendre l’anesthésie le plus sécuritaire possible, certaines précautions supplémentaires peuvent vous être recommandées par notre équipe vétérinaire avant et pendant la procédure.

 

L’installation d’un cathéter intraveineux

Celui-ci est fixé dans une veine avant l’anesthésie de votre compagnon. Il permet d’injecter rapidement des drogues advenant qu’une complication survienne. Cette procédure sans risque pour votre compagnon nous permettra d’agir rapidement dans des situations où chaque seconde compte.

 

L’administration de soluté intraveineux

Une fois le cathéter intraveineux installé, l’ajout de soluté intraveineux peut s’avérer nécessaire pour plusieurs raisons :

  • Aide à maintenir une pression sanguine normale, donc une meilleure distribution du sang dans tous les organes vitaux.
  • Permets une anesthésie plus stable.
  • Aide les organes à éliminer plus rapidement les drogues administrées pour l’anesthésie, ce qui occasionne moins d’effets secondaires et un réveil plus rapide et en douceur.
  • Facilite le rétablissement de l’animal

 

Une analyse sanguine avant la procédure

L’examen physique fait par le vétérinaire ne peut être totalement complet sans l’ajout de certains tests diagnostiques. En effet, seul un test sanguin peut nous révéler l’état réel de certains organes comme les reins et le foie qui sont des organes très impliqués lors de l’anesthésie d’un animal. Or, les résultats que nous obtenons lors de cette procédure nous permettent d’adapter le choix et la dose des drogues qui seront utilisées pour la procédure

 

 

Peu importe le type de chirurgie que devra subir votre compagnon, son âge, ou sa condition de santé, l’administration d’un soluté intraveineux et l’analyse sanguine avant la procédure sont des précautions qui peuvent faire une grosse différence dans le déroulement de l’anesthésie.

N’hésitez pas à en discuter avec votre vétérinaire.